Follow by Email

jeudi 2 mars 2017

L'abstraction - toujours - en discussion

Longue critique sur l'abstraction et ses enjeux dans ses deux versions  européennes et américaines, par Jonathan Jones du Guardian, intitulée : " De Stjil a 100 ans - mais n'atteint pas les sommets de l'acte abstrait". En discutant de Stijl et Mondrian, comme des artistes mineurs du XXe siècle Jones conclue par ces mots : "De Stijl propose un idéal rationnel de l'art abstrait et du design. La véritable gloire de l'art abstrait, cependant, est d'explorer des régions de sentiment au-delà des mots. L'art de Mondrian a besoin de se perdre - comme il l'a lui-même réalisé, peut-être, quand il a finalement laissé la vie des rues pénétrée sa plus grande peinture, Broadway Boogie Woogie."