Follow by Email

lundi 15 mai 2017

RN HLM BERNIN - Les Photos

Olivier Di Pizio

Sandrine Thiebaud Mathieu

Pascal Mahou/Joël Chasseriau

Jean-Pierre Bertozzi

Marcel Crozet, Sylvie Jorajuria-Dupierris,
Adèle Husson (de gauche à droite)

Eric Petr

Joanick Becourt

Pascal Proust dans la salle de bain au miroir brisé

Pascal Proust

Delnau, Adèle Husson

Lisa Schittulli

Dominika Griesgraber, Anne Commet,
Bogumila Strojna, Joël Besse (de gauche à droite)

Darko Karadjitch

Joël Besse, Bogumila Strojna, Richard Van der Aa (de gauche à droite)

Darko Karadjitch (poutres et dessins)

Darko Karadjitch (dessins)

Dominika Griesgraber, Anne Commet

Sylvie Mary (peinture), Claudine Sallenave (sculpture)

Roland Orépük

Héloïse Guyard

Roland Orépük

Morgane Janine Joanin

Madeleine Sins

Roger Bensasson

Roger Bensasson, Ana Pérez Ventura

Lisa Schittulli

Michel-Jean Dupierris

Ann Lou

Claudine Sallenave, Roland Orépük

Erik Levesque, Philippe Vacher, Guillaume Brinas (de gauche à droite)

Erik Levesque, Philippe Vacher, Guillaume Brinas

Erik Levesque, Morgane Janine Joanin

jeudi 11 mai 2017

RN HLM à Bernin Exposition d'été

36 artistes des RN 
« Hors Les Murs » 
pour une exposition d'été

au Château de la Veyrie à Bernin 
38190 Bernin
 a lieu du 13 mai au 18 septembre 2017


Vernissage le samedi 13 Septembre à 12h 

Sous le commissariat de Gilles Fourneris, Olivier Di Pizio et Jean-Pierre Bertozzi.

Ouvert les jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 18h30 à 20h30 (jours féries de 13h30 à 16h30) et sur demande.





Poursuivant l'initiative municipale d'expositions artistiques annuelles débutée en 2015, le château de la Veyrie ouvre cette année ses espaces à l'art abstrait contemporain.
Au fil de l'histoire successivement maison forte, maison seigneuriale, puis résidence secondaire il y un siècle du capitaine d'industrie Charles Keller, la bâtisse de Bernin accueille les formes d'abstraction que la prestigieuse association parisienne des Réalités Nouvelles - forte de ses quelques quatre cents artistes, issus de différents pays - porte et renouvelle, dans un souci d'exigence et de créativité que sa longue histoire n'a jamais démenti.

C'est donc sculptures, tableaux, dessins, photographies, vidéos ou encore installations suivant les grandes dénominations dites géométrique et lyrique, et au-delà, participant de toutes les formes de recherches contemporaines, que le public peut découvrir cette saison dans les décors théâtraux des intérieurs Art Nouveau de la Veyrie, rongés par le temps et le vandalisme après vingt années de fermeture.

Durant les sept dernières décennies, le salon Réalités Nouvelles que l'association organise annuellement - exposition collective dans laquelle chaque artiste présente une œuvre - a été la chambre de résonnance hexagonale de la nouvelle création abstraite. L'année 2017 marquera du reste la soixante dixième édition du catalogue.

Au chapitre historique, ce salon parisien figure au rang des plus célèbres, lieu de confrontations plastiques entre d’illustres figures de l'art d'après-guerre et contemporain (Sonia Delaunay, Victor Vasarely, Pierre Soulages, François Morellet, … ). Après avoir occupé au fil du temps différents lieux institutionnels de la capitale (musée d'Art Moderne, Grand Palais, …), c'est en 2005 qu'il élit de nouveau domicile dans l'écrin floral du parc de Vincennes.

Depuis 2011, le salon s'invite en province ou à l'étranger, au travers d'expositions “hors les murs”, visant à porter les nouvelles créations abstraites de ses artistes à la rencontre des populations territoriales et les faire connaître à l'extérieur de nos frontières.

Rendez-vous donc est pris sur la colline de Bernin avec les abstractions d'aujourd'hui et les tendances de demain, sur ce promontoire d’où les deux générations de Keller furent témoins, aux première et seconde moitiés du siècle dernier, des profondes mutations artistiques qui ouvrirent les voies de la non figuration.

Gilles Fourneris
Coordination artistique






mardi 2 mai 2017

#44 - INTERCONTINENTAL LINE chez AP

#44 - INTERCONTINENTAL LINE

Reflection in progress

Europe/North America

Exposition du 11 au 20 mai 2017


Vernissage mercredi 10 mai de 18h à 21h
Finissage samedi 20 mai de 16h à 21h



DELNAU

Yifat GAT

Shawn STIPLING

Bogumila STROJNA

Anna SZPRYNGER

Emily BERGER

Daniel G. HILL

Creighton MICHAEL

Munira NAQUI
Anna SZPRYNGER

Tenesh WEBBER


Galerie ABSTRACT PROJECT

5 rue des Immeubles Industriels

75011 PARIS



J’avais envie d’organiser une exposition réunissant des artistes du monde entier, à l’époque où les échanges sont fréquents et où les distances et les différences s’abolissent ou, au contraire, tendent à s’exacerber. 
Cette exposition est la première d’une série, où des artistes européens exposeront avec des artistes de continents différents. Pour cette première édition, vous allez pouvoir apprécier les œuvres d’artistes d’Europe et d’Amérique du Nord. Je collaborerai chaque fois avec un artiste du continent correspondant qui assurera avec moi le commissariat de l’exposition. Pour cette première édition d’Intercontinental Line l’exposition a été construite et réalisée avec l’artiste new-yorkais, Daniel G. Hill.
J’ai choisi la ligne en tant que dénominateur commun, support de création, l’élément graphique présent dans chaque domaine de la création plastique. Si elle est associée initialement au dessin, son usage se décline actuellement dans tous les domaines des arts plastiques - peinture, sculpture, dessin, photographie, installation, traversant tous les courants d’art abstrait. Notre choix des œuvres tend à le montrer.   
Le sujet de cette exposition est de questionner l’utilisation de la ligne (dans ses différences et similitudes) selon les continents, avec leurs spécificités culturelles, géopolitiques et historiques. Le sous-titre de cette exposition est « reflection in progress », car nous posons cette question, et la réponse pourra ou pas être donnée seulement à la fin de la série d’expositions Intercontinental line.
B. Strojna
--- 
At a time when exchanges are frequent and distances and differences are abolished or, on the contrary, tend to be exacerbated, I wanted to organize an exhibition bringing together artists from all over the world.
This exhibition is the first in a series in which European artists will exhibit with artists from different continents. Each time, as co-curator of the exhibition, I will work with an artist of the corresponding continent. The first edition of Intercontinental Line presents the work of artists from Europe and North America and has been developed and realized in collaboration with New York artist Daniel G. Hill.
As a creative support and graphic element present in each field of plastic creation, line has been chosen to serve as a common denominator. Though initially associated with drawing, its use is currently available in all fields of the plastic arts—painting, sculpture, drawing, photography, installation—crossing all currents of abstract art. Our choice of works tends to show that.
The purpose of this exhibition is to question the use of line—in its differences and similarities—according to the continents, with their cultural, geopolitical, and historical specificities. Because we ask this question, the subtitle of the exhibition is reflection in progress. The answer may or may not be given and only at the end of the series of Intercontinental Line exhibitions.
B. Strojna
English translation by Daniel G. Hill