Follow by Email

jeudi 27 juin 2019

#90 - Xue LI du 3 au 27 juillet à Abstract Project




#90 - Xue LI

RENCONTRE

Le papier de riz aplati, 

les pigments de la peinture chinoise 
les sceaux utilisés dans l’art oriental
traditionnel sont mes principaux médias. 

Ils sont à la fois le corps 
et le fondement de mes œuvres. 
Ils en constituent sa particularité.
L’art est un symbole de l’âme.

"L’homme est né libre" a dit Sartre,  

L’expression artistique est 
le chemin vers la liberté.
Elle ne doit pas être contrainte. 
Pour cette raison, je préfère l’abstraction, 
qui constitue l’âme de mon travail. 

J’aime exprimer le monde, l’univers, 
Exprimer ce que je suis 
Par la composition des couleurs, 
par la ligne les différences de texture. 

Leur contingence et leur incertitude 
sont celles du monde, de l’univers, 
de ce que je suis.

Leur contour est défini par des rencontres. 
Je ne fais jamais de dessins préparatoires. 

Les couleurs, les lignes et les textures 
déterminent la forme finale de mes œuvres, 
née des rencontres aléatoires
de ma propre vie.



Vernissage mercredi 3 juillet 2019
de 18 h à 21 h

Exposition du 4 au 27 juillet 2019
ouvert du mercredi au samedi
de 14h à 19h

5 rue des Immeubles-Industriels

75011 PARIS


































mercredi 26 juin 2019

REALITES NOUVELLES A SHENYANG (CHINE)

Le Salon des Réalités Nouvelles se délocalise à Shenyang (province du Liaoning) Chine pour deux expositions Hors-Les-Murs.

L'une à la Galerie 1905 du 13 juillet au 31 Août 2019.

L'autre à l'Académie des Beaux Arts Luxun de Shenyang du 13 septembre au 7 octobre 2019.

(date prévisionnelle)


Sous le commissariat de Xi Zhen, la direction artistique de Sasha Liu, et le soutien académique d'Olivier di Pizio, président du salon des Réalités Nouvelles.

voir la présentation sur http://www.sohu.com/a/324394080_689279


有意 · 无意
Intention et Non-Intention

Avec Maria Arvelaiz-Gordon, Milija Belic, Roger Bensasson, Jean-Pierre Bertozzi, Joel Besse, Dominique Binet, Sandrine Coignard,Anne Commet, Marcel Crozet, Stéphen Deselle, Olivier Di Pizio, Isabelle Doubals-Coutaud, Philippe Henri Doucet, Gilles Drouin, Hiroshi Harada, Wilmer Herrison, Mary-Christine Jaladon, Darko Karadjitch, Erik Levesque, Pascal Mahou, Sylvie Mary, Didier Mencoboni, Anne-Marie Pernet, Eric Petr, Richard Pol, Madeleine Sins, Bogumilla Strojna, Nadine Tarbouriech, Prisca Temporal et Philippe Vacher.


Une exposition coproduite par Espace Créatif 1905, Espace Arts 1905 Shenyang et l'association Réalités Nouvelles, Paris.



mardi 25 juin 2019

FIAC 2019

La Fiac 2019, évènement et festival médiatique,  comptera un quart de galeries françaises, en baisse par rapport à 2018 !

vendredi 21 juin 2019

Frank Riester et les Poinçon Charlot

Portrait de Frank Rietser - Ministre de la culture d’entreprise à lire dans le Monde Diplomatique par les sociologues Pinçon-Charlot

Nommé ministre de la culture et de la communication le 16 octobre 2018, M. Franck Riester, ancien député Union pour un mouvement populaire (UMP) de Seine-et-Marne, est diplômé de l’Institut supérieur de gestion (ISG) et titulaire d’un master de gestion des collectivités territoriales de l’Essec. Sa carrière atteste cette coexistence constante entre affaires et politique. Il fut conseiller municipal de Coulommiers tout en étant consultant au cabinet Arthur Andersen, puis directeur de Riester SA (concessions Peugeot) tout en étant maire, député et membre du bureau politique des Républicains. Choisir un ministre de la culture diplômé dans le domaine de la gestion, qui se revendique dans le Who’s Who chef d’entreprise et « en même temps » homme politique, est un signal fort de la part de M. Emmanuel Macron, qui en dit long sur sa conception de la création, des arts et des lettres.


Michel Pinçon
Sociologue, directeur de recherche au CNRS (CSU-Iresco). Auteur de nombreux ouvrages sur la bourgeoisie, dont Sociologie de la bourgeoisie, La Découverte / Repères, Paris, 2000.


Monique Pinçon-Charlot
Sociologue, directrice de recherche au CNRS (CSU-Iresco). Auteure de nombreux ouvrages sur la bourgeoisie, dont Sociologie de la bourgeoisie, La Découverte / Repères, Paris, 2000.

jeudi 20 juin 2019

Moscovino à Beziers


Rencontre avec Olivier DI Pizio

Président du Salon des Réalités Nouvelles, directeur de la la Galerie Abstract Project, venez rencontrer Olivier Di Pizio et présenter votre travail à Carré sur Seine .


Tous renseignements sur le site Carré sur Seine.com

mardi 18 juin 2019

Drahi's Sotheby's

Le tycoon ( BFM TV, SFR, Libération…) franco-luso-israélien, Patrick Drahi, dont l'empire ALTICE est basé au Luxembourg, vient de racheter la maison de ventes aux enchères new yorkaises pour 3,3 milliards d'euros (3,7 en dollars) avec l'appui de la banque BNP. Patrick Drahi est un collectionneur et client de Sotheby's. Selon l'agence de cotation financières Bloomberg, cette acquisition plonge un peu plus le marché de l'art dans l'opacité. En effet Sotheby's était depuis 31 ans cotée au second marché à New York et comme telle, devait publier ses résultats financiers chaque trimestre. Ces rapports constituaient donc des indicateurs stables de l'état du marché de l'art. Ainsi Sotheby's perdait cette année 7,1 millions de dollars au premier trimestre 2019, contre 6,5 à la même période l'année dernière ! Christie's société personnelle de François Pinault, n'annonce que des triomphes mais ne publie aucun résultat. Sotheby's redevenue une société personnelle s'éloigne de la lumière crue pour l'ombre douce et ouatée des transactions souterraines des ports-francs du Delaware et du Luxembourg. On remarquera que les deux plus importantes sociétés de ventes aux enchères appartiennent aujourd'hui à des "chevaliers financiers" français, et que donc la fameuse "erreur historique", si souvent narrée, la proposition d'achat de Sotheby's et Christie's dans les années 1960 que les commissaires-priseurs parisiens avaient refusé, est donc réparée.(Ce qui doit réjouir les présidents Chirac à l'origine du rachat de Christie's et Macron aujourd'hui !)  
Les actions de Sotheby's appartenaient jusque-là à la maison de ventes chinoises Guardian (de la petite-fille de Mao Tsé Toung), et au fonds d'investissements de l'américain Daniel Loeb qui avait entrepris une restructuration sévère depuis 2016. Rappelons que Sotheby's comme Christie's ont un statut de banques privées qui leur permettent de prêter et de garantir leurs placements à leurs clients.

Les cours de l'action Sotheby's de 1990 à aujourd'hui. Les plus hauts sont au lendemain de l'annonce de ventes rutilantes.  En dessous sur cinq ans, jouant aux montagnes russes en fonction des annonces de résultats bi-annuels. Une image que l'on ne verra plus.


jeudi 13 juin 2019

Art Basel du 13 au 16 juin 2019

Art Basel, la grande foire d'art contemporain de Suisse a ouvert pour ses quatre jours de commerce interbancaire. A cette occasion le rapport annuel (et marronnier) sur l'état du marché de l'art de Clare Mac Andrew  (à la commande de la banque UBS) indique une progression de  6% des ventes sur un an autour de 67,4 milliards de dollars concentré sur un nombre d'artistes limités et d'œuvres rares dans un marché qui se scinde en deux entre gros et petits qui eux souffrent. 84% de la valeur du marché est fait par les États-Unis (la moitié), le Royaume-Uni  (un quart) et  la Chine (moins d'un quart). Les ventes des marchands et des galeries en 2018 ont atteint environ 35,9 milliards de dollars, en hausse de 7% sur un an. Les ventes aux enchères d'objets d'art décoratifs et d'antiquités atteignent 29,1 milliards de dollars. L'organisation des foires génére 16,5 milliards de dollars. Les ventes en ligne sont estimées à 6 milliards de dollars pour 9% du marché mondial. L'organisation des foires se portent bien.


Elise Djo-Bourgeois (1898 - 1937)

Le motif géométrique comme langage pictural

















L’art d’Elise Djo-Bourgeois est singulier à plusieurs titres et aisément reconnaissable. Elle utilise le motif géométrique comme langage pictural mais ses créations ne sont jamais rigides. Se limitant volontairement à trois, voire quatre couleurs, ses compositions offrent une combinaison élaborée de cercles, rectangles, triangles et lignes brisées. Le blanc toujours présent marque fortement les rapports entre forme et couleur. La gamme chromatique utilisée par l’artiste est subtile et large, des tons pastels aux associations de couleurs plus contrastées. 





Sa carrière est étroitement liée à celle de son époux, Georges Bourgeois dit Djo-Bourgeois, architecte et décorateur, connu pour ses aménagements intérieurs de boutiques, appartements et villas, notamment la célèbre Villa Noailles à Hyères. Représentatif du courant moderniste, Djo-Bourgeois défend une vision d’une maison moderne adaptée à la vie contemporaine. Les murs sont nus, les volumes des espaces marqués par des lignes franches. La lumière pénètre généreusement ses intérieurs. Il utilise souvent les nouveaux matériaux industriels comme le métal tubulaire.




Les étoffes conservées dans le fonds patrimonial de la Maison Pierre Frey permettent de redonner aux décors imaginés par le couple leurs couleurs d’origine. Les étoffes éclatantes d’Elise viennent contrebalancer l’image un peu austère que les photos en noir en blanc laissaient imaginer. Les intérieurs sont conçus comme un ensemble de lignes structurées dans lequel Elise Djo-Bourgeois apporte la couleur.



Peu à peu, grâce aux recherches opiniâtres des conservateurs de différentes institutions muséales ou bibliothèques, Elise Djo-Bourgeois reprend vie et sort de l’ombre.

La Maison Pierre Frey est heureuse de participer à la deuxième exposition monographique consacrée à Elise Djo-Bourgeois à la Villa Noailles en prêtant neuf textiles imprimés, un recueil d’empreintes ainsi qu’un livre regroupant des photographies anciennes de tapis.


à voir

https://fr.calameo.com/read/0049167545fa881feed9c?authid=Jsg1G4WFu8AM

mercredi 12 juin 2019

#1 - Le monde de l'Art tire la langue...

#1 - Rémunération du monde de l'art... (début de série)

Après la lettre ouverte des enseignants-chercheurs des écoles nationales supérieures d'art (ENSA) qui réclament une revalorisation de leurs salaires et voient le naufrage des écoles d'art où ils enseignent (depuis les accords de Bologne assimilant écoles d'art et universités) et que commente ainsi, en roue libre, le 20/05/2019 Yves Michaud (ex-directeur des Beaux Arts de Paris) sur son blog:

"Le résultat est double: les enseignements sont pitoyables d'académisme et les artistes docteurs ne sont ni des artistes ni des docteurs - ils sont en tout cas fichus comme artistes.
Et le pire, ils n'ont même pas obtenu le salaire !
Voilà qui s'appelle se faire baiser.
Il y a quand même des calculs foireux dans la vie."



V'là-t-y-pas que les américains publient un tableau excel qui veut référencer les salaires dans le monde l'art anglo-saxon, curateurs, conservateurs de musée, galeristes, etc... (mais pas les artistes)  à l'ère de "la logique culturelle du musée dans le capitalisme tardif"

https://docs.google.com/spreadsheets/d/14_cn3afoas7NhKvHWaFKqQGkaZS5rvL6DFxzGqXQa6o/htmlview?usp=sharing&sle=true

Salaire moyen aux USA, pour les employés des musées et galeries moins de 40000 dollars soit 35000 euros par an environ... c'est du brut pas des salaires net...  ce qui fait un salaire de 2000 euros par mois/net !

On y adjoint les stagiaires qui eux sont rémunérés O $. En même temps c'est, un peu, le régime générale des stages dans le monde !

Prêt à taux zéro en Flandres

La Flandres met en place un prêt à taux zéro pour inciter les flamands à collectionner les artistes flamands !  (et pas les autres )...

Jean-Marc Chomaz jardine le ciel



lundi 10 juin 2019

la Pace Gallery course au gigantisme...

La Pace Gallery, galerie historique new-yorkaise, fondée à Boston en 1960 , puis associée avec les Wildenstein,  aujourd'hui indépendante avec des succursales à Londres, Paris, Pékin* et Palo Alto (Californie) qui représente 80 artistes (dont elle réalise aujourd'hui les catalogues raisonnés)  annonce un nouvel espace à New York de 7000 m2 ...  soit deux fois la taille du Whitney Museum !
*Finalement, elle ferme sa succursale à Pékin.


jeudi 6 juin 2019

Delnau à Bernay et Céline Berchiche à la Galerie Lahumière

1 - Chers amis de la galerie Lahumière,

Vous êtes invités le samedi 22 juin à 15h à une visite commentée par Céline Berchiche de l'exposition en cours 'L'espace de l'entre deux' présentant des oeuvres de Renaud Jacquier Stajnocwicz et Moon-Pil Shim.
Céline Berchiche est critique et historienne de l'art, membre de l'Aica.

Dear friends of the gallery,
we are happy to invite you on saturday june 22nd at 3 pm to a guided visit by Céline Berchiche through our running show at the gallery 'The space in between' featuring works by Renaud Jacquier Stajnowicz and Moon-Pil Shim. Céline Berchiche is an art historian and art critic member of the Aica.

Galerie Lahumière17, rue du Parc RoyalF-75003 Paris


2 - Delnau et Plans, espaces, couleurs 
Musée des Beaux-Arts de Bernay, 27
Vernissage le 14 juin 2019 - 18 heures











Delnau a le plaisir de vous annoncer ma participation à l’exposition
Rencontres Internationales d’Art Construit 

Château de Castenet
Pourcharesses / Lozère

Vernissage le 3 juillet 2019 à 18h30
Exposition du 3 juillet au 30 août.

Peinture

Georges Ayats, Philippe Chitarrini, Delnau, Jérôme Dupin, Esther Edouard, Pascal Fancony, Laurie Gicquel, Arnulf Letto, Roland Orepuk, Ruth Weschlin, Valérie Woillet

Sculpture

José Aguirre, Christian Armandy, Chantal Atelin, Père Belles,
Dominique Coutelle, Bernard Didelle, Gunther Herrmann, Daniel Tostivint, Sébastien Zanello

Parcours de sculptures





3 - Pour voir l'exposition "Tentatives d'être " d'Héloïse Guyard, Galerie de L'OPENBACH / / Duo Show Héloïse GUYARD & Nicolas ROTH reportez-vous à l'adresse :






mardi 4 juin 2019

#89 - TRIANGULACIONES

Vernissage mercredi 12 juin 2019
de 18 h à 21 h

Exposition du 13 au 22 juin 2019
ouvert du mercredi au samedi
de 14h à 19h

5 rue des Immeubles-Industriels
75011 PARIS

#89 - TRIANGULACIONES

J.Margulis, Munozuloaga, Cori de Veer


Les artistes de l’exposition Triangulations, J. Margulis, Munozuloaga et Cori de Veer, présentent au public trois points de vue — trois angles — qui constituent ensemble une approche.

La triangulation, comme l’idée d’assembler les composants visuels pour former un réseau d’angles droits et de diagonales, est apparue dans la Russie bolchevique en 1914 et s’est consolidée avec le boom de la construction après la révolution d’Octobre. Ce mouvement architectural et artistique finit par devenir un mouvement appelé constructivisme, qui sera le précurseur de la géométrie et du cinétisme.