Follow by Email

dimanche 22 mars 2020

Un article remarquable de Buyng Chul-Han

Le journal El Pais publie un article de réflexion du philosophe Buyng Chul-Han sur la gestion de la crise du coronavirus : "L'urgence virale et le monde de demain", dont voici le lien
"La emergencia viral y el mundo de mañana. Byung-Chul Han, el filósofo surcoreano que piensa desde Berlín",

Si vous n'êtes pas hispanophone, mettez la traduction automatique Google espagnol - français par paragraphe. Certes il y aura des fautes de français mais vous en aurez le sens.

Buyng-Chul Han professeur d'esthétique aux Beaux-Arts de Berlin, développe la comparaison entre le monde oriental et confucéen, qui décrit une réponse autoritaire des états, obéissante des peuples, à partir de confinement, d'utilisation des datas, téléphone, température, données personnelles et d'usage de masques sanitaires, en particulier en Corée du Sud où a été développé un masque spécial pour le Covid-19 réutilisable et efficace puisque les masques chirurgicaux ne servent à rien avec cette maladie, masques distribués d'abord aux services médicaux puis à toute la population pour aller travailler.

En comparaison la triste réaction des états européens démocratiques, à ce jour,  fermeture des frontières, refus de coopérer entre états, impréparation même pour les équipes médicales, impossibilité d'utiliser les datas, population réfractaire et individualiste engendrant un chaos relatif et dissonant qui inquiète.

Un des articles les plus intéressants, que j'ai pu lire sur cette crise sanitaire où nous sommes passé du virus informatique au virus réel et où le virtuel pourrait prendre la main sur le réel...














samedi 14 mars 2020

Covid-19 - FERMETURE TEMPORAIRE DE LA GALERIE ABSTRACT PROJECT



Suite aux directives gouvernementales, concernant la pandémie de Covid-19,  


la Galerie Abstract Project ferme ce Samedi 14 mars 2020 à 19h 
et ce jusqu’à rétablissement d'une situation sanitaire équilibrée.






L'exposition #103 ART ET MATHEMATIQUES
sera visible sur les sites Réalités Nouvelles
Abstract Project
cahiers des Réalités Nouvelles 
et Page Facebook


Les expositions prévues à la Galerie Abstract Project sont reportées à une date ultérieure.

jeudi 12 mars 2020

Abstraction Japonaise : une approche

La galerie Taménaga, à Paris,  nous présente un panorama de l'abstraction japonaise contemporaine entre artistes reconnus et découverte. Cette exposition  est placée sous la figure tutélaire de Kazuo Shiraga (1904-2008), fondateur du mouvement Gutaï, qui dans les années 1950 associait danse et peinture. On peut apprécier une de ses œuvres à la fois gestuelle et empatée "Kirin" de 1987 qui conjugue expressionnisme et tentative de se libérer du passé.
Kazuo Shiraga
détail de Kirin (1987)
5 peintres  Rikizo, Toshiyuki Kajioka,  Reika Matsuda, Nuit Sano, Tamihito Yoshikawa  sont présentés avec une sélection de 4 à 10 peintures environ chacun. Cette exposition remarquable et réjouissante pour l'esprit et la peinture, nous présente de nouvelles approches d'une abstraction haptique dont les racines plongent profondément dans une approche esthétique japonaise et qui fait écho à des travaux présentés par notre association d'artistes.


Rikizo
Rikizo (né en 1946), dont l'œuvre est bien connu en France où il réside depuis 1975, travaille un vocabulaire de formes rouge et noir (essentiellement faites des rectangles pliés)  assemblées en rythmes sériels qu'il conjugue avec des effets de texture. Il est évidemment tentant de rapprocher son travail de celui de Soulages, bien qu'il s'en démarque par des motifs qui ne sont pas sans rappeler la calligraphie japonaise (shôdo) et ceux de l'art de l'origami. Son art sacré, hiératique, silencieux, vide et équilibré évoque l'essence même du bouddhisme de Kyoto. 

Toshiyuki Kajioka 
détail
Toshiyuki Kajioka (né en 1979) offre des oeuvres bien différentes faites d'encre de chine et travaillées au crayon graphite sur papier de chanvre monté sur châssis. Il tente de retrouver dans des variations multiples du noir le flux, les vortex de l'eau courante dans la nuit. Il offre un lien direct avec l'expérience visuelle fondatrice et préexistante à l'œuvre : la traversée d'un pont au dessus d'une rivière la nuit à Tokyo, où l'artiste laisse filer son regard dans l'écoulement de la nuit et de sa jeunesse passée. 



Reika Matsuda

détail 
De Reika Matsuda (née en 1982)  qui semble avoir vécu une partie de son enfance en Touraine, il nous est présenté des toiles faites de dégradations rythmées de champs de couleurs verticaux alternant couleurs chaudes et froides. Chaque strie de couleur est faite d'un entrelacs, un pattern répété d'un trait de pinceau égal comme cousu ou tissé. Se sentant incapable de saisir le réel, Reika Matsuda tente de construire un système qui la rassure et calme notre angoisse existentielle. 



Nuit Sano 

Nuit Sano (née en 1932) est une artiste bien connue au Japon. Son oeuvre évoque un journal intime, presque les Ukiyo-e, ces images du monde flottant que la période Edo nous a offertes, évoquant la vie quotidienne au Japon. Ici Nuit Sano semble nous raconter sa vie entre atelier, création et vie quotidienne. L'oeil chemine entre taches bleues, traits et pointillés fait d'un geste étroit. Improvisée, la construction de l'espace pictural se fait cubiste, évocation de paysages ou d'intérieur, déambulation entre Braque, Patrick Héron, Chuta Kimura ou Shirley Jaffe combinée à un sens de l'abandon, du laisser-faire, un lâcher prise qui accepte l'inéluctable incapacité à achever, à conclure de manière définitive et triomphante. 


Tamihito Yoshikawa (né en 1965), dont on déjà vu et commenté sur les cahiers une exposition, nous donne à voir des œuvres lourdement empâtées de couleurs simples jaune, rouge, vert, bleu, écrasées et raclées d'un large coup de couteau sur toute la surface de la toile en un effet de flou et de vitesse. En contrepoint un sur-empatement de Jaune vient conclure en un point d'exclamation la toile.  Héritier de Richter et de Olivier Debré, cousin de Bernard Frize, son travail abstrait se veut l'expression des saisons, entre facture volontaire et impressionnisme abstrait dans la tradition orientale du changement de la nature. 
E.L.

A voir à la 
Galerie Taménaga
18 avenue Matignon
75008 Paris
jusqu'au 26 Mars 2020

mardi 10 mars 2020

#103 - Art et Mathématiques

« Structure »

Σκελετός en grec

Les formes mathématiques abondent dans la nature, car les mathématiques sont derrière les lois physiques qui régissent la formation des structures naturelles organiques et inorganiques.

La structure mathématique est donc partout présente, évidente, dans le monde naturel.

La thématique d’Art et Mathématiques 3, « Structures », réunit des artistes français et internationaux qui ont soumis leur recherche à la mise en évidence de la structure de leur œuvre, objet en volume ou représentation en deux dimensions.

David Apikian

Vernissage mercredi 18 mars 18 h à 21 h
Exposition du 19 au 28 mars 2020
ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h

5 rue des Immeubles-Industriels
75011 PARIS


David APIKIAN
Maria ARVELAIZ-GORDON
Chantal ATELIN
Joanick BECOURT
Milija BELIC
Charles BÉZIE
Michel BUGAUD
Guillaume CHAUSSÉ
DELNAU
Stephane DESELLE
Michel-Jean DUPIERRIS
Octavio HERRERA
Wilmer HERRISON
Hernan JARA
Dmitri KOZLOV
Rose REGENBOOG
Jun SATO
János Szász SAXON
Go SEGAWA
Bogumila STROJNA
Haruhiko SUNAGAWA
Jurgen WOLFF





























samedi 7 mars 2020

Otto Freundlich (1878-1943) Musée de Montmartre

La figure du peintre allemand Otto Freundlich est indissociable des Réalités Nouvelles, puisque le nom de notre association lui est en partie du. En effet, si Apollinaire avait associé l'art à une réalité nouvelle, Freundlich lui désignait l'Art par l'expression "Die Neuen Wirklichkeit" - "Les Réalités Nouvelles". Il exposait en août 1939 dans la première exposition des Réalités Nouvelles à la Galerie Charpentier. Aujourd'hui sous le commissariat de Christophe Duvivier, directeur des musées de Pontoise et de Saskia Ooms, responsable de la conservation du Musée de Montmartre, le musée de Montmartre consacre une exposition rétrospective à ce pionnier de l'abstraction. Installé en 1908 à Paris au Bateau-Lavoir, il rencontre Picasso, Braque, Delaunay… Artiste idéaliste et rêveur, Freundlich est l’un des artistes engagés et visionnaires qui – au cœur de l’histoire tragique de l’Europe du XXe siècle – porte un message puissant en faveur d’un humanisme réinventé, souhaitant une synthèse entre les arts, la philosophie et la politique. Artiste allemand protestant d'origine juive, compagnon de route du Parti Communiste, son œuvre est stigmatisé est par le régime nazi qui le détruit. En 1937, sa sculpture "Der Neue Mensch" (L'Homme nouveau) sert de visuel à l'affiche de l'exposition nazie dénonçant l'art dégénéré "Entartete Kunst". Réfugié en France dès 1933, il est membre de Cercle et Carré puis d'Abstraction-Création. Allemand, il est interné en 1939 dans des camps pour "ressortissants des puissances ennemies" par la France. Puis il se cache, après la débacle de 1940, dans les Pyrénées avec sa femme la peintre Jeanne Kosnik-Closs. Dénoncé, Freundlich est arrêté par la gendarmerie française, remis aux nazis, déporté et assassiné au camp d’extermination de Sobibor, le 9 mars 1943. Son atelier parisien dont le loyer est payé par Picasso pendant toute la guerre, est restitué à son épouse à la Libération.

A voir au Musée de Montmartre, Jardin Renoir 
12 rue Cortot 75018 Paris

du 8 février au 6 septembre 2020



Ajoutons que 11 lots attribués à Jeanne Freundlich Kosnick-Kloss sont en vente chez Maitre Millon et Associés le 30 Mars 2020 lors de la vente de la Collection Weil Thenon - Un couple de légende de Drouot - Partie III.








vendredi 6 mars 2020

Coronavirus - gag romain














Lu sur le Figaro.fr pour la nomination de Sam Stourdzé (ex Rencontres d'Arles) à la Villa Médicis ... trop fort ! C'est les romains qui vont être contents à moins qu'ils n'exigent une désinfection ! 

mardi 3 mars 2020

Actualités Van der Aa

HOOGLICHT

OMSTAND, presentation space for contemporary art, presents HOOGLICHT by guest curator Marena Seeling


Opening: Saturday, March 7, from 16h
Address: Van Oldenbarneveldstraat 92 A, Arnhem

HOOGLICHT is a group exhibition with:

Simon Oud [NL] - Franck Gribling [NL] - Kathleen Huys [BE] -
Isolde Venrooy [NL] - Jochem Rotteveel [NL ] - Karlijn Janssen [NL] -
Maaike Kramer [NL] - Richard van der Aa [NZ / FR] - Hans Everaert [BE]
Hooglicht is a production of Omstand, a presentation space for contemporary art, in collaboration with guest curator and visual artist Marena Seeling. Themes in Seeling's work and her way of working form the basis for this exhibition. Omstand's invitation to create an exhibition as an artist-curator introduces a new dimension.

The exhibition will be accompanied by a catalogue.

Exhibition dates: 7 March to 19 April 2020
Opening hours: every Saturday and Sunday from 12h – 17h
Address: Van Oldenbarneveldstraat 92 A, Arnhem

www.omstand.nl
www.richardvanderaa.com