Follow by Email

lundi 22 avril 2013

Elmyr de Hory, artiste contemporain ?

Vrai Elmyr de Hory, faux Monet... 
Elmyr de Hory est-il le prototype de l'artiste contemporain ?
Voici l'hypothèse que nous  propose le Circulo de Bellas Artes de Madrid jusqu'au 12 mai 2013. Elmyr de Hory fut un des plus grands faussaires du XXe siècle. Sa grande spécialité fut Modigliani. On lui prête autour de 1000 faux exposés dans les plus grands musées du monde sous la signature de Picasso, Modigliani, Degas ou Monet ... Né en Hongrie en 1906, il a usé de nombreux pseudonymes comme Dory Boutin, Elmyr von Houry, Herzog, L. E. Raynal, Louis Nassau… il meurt à Ibiza en 1976, célèbre et condamné.
L'exposition "Proyecto falso" (projet faux) questionne le concept d'expertise en art, du copier/coller en art, de la magie du faux, et de ses contradictions entre misère et grandeur. L'histoire de Elmyr de Hory a été écrite dans sa biographie officielle : "FAUX! L'histoire de Elmyr de Hory, le plus grand faussaire de notre temps" par Clifford Irving, son ami... mais également lui aussi  un escroc littéraire... auteur d'une biographie de Howard Hugues, totalement inventée ! Et de 2 !

La conjonction et l'alignement de ces "talents" intéressa Orson Welles qui réalisa son oeuvre la plus théorique avec F for Fake (Vérités et Mensonges) en 1973. Dans ce documentaire-fiction il s'interroge sur la notion de chefs-d'oeuvre et d'oeuvre d'art, entre truc de magicien à deux sous et négoce d'art.

Elmyr de Hory, artiste contemporain ? Au fond il peint à la manière d'eux... Narcissique, vaniteux, il trouve LA reconnaissance en affirmant qu'il est l'auteur de dizaines, de centaines de tableaux qui seraient dans les musées : Picasso, c'est moi, Matisse c'est moi, Modigliani c'est moi. Il se donne en spectacle, trop content d'attirer les médias avide de scandales sans importance. Il n'invente pas il recycle. Combien d'artistes contemporains font exactement la même chose... post Mondrian, sous Duchamp.. lui ne signe pas la Joconde, il signe et contrefait... tout à son plaisir de piéger le spectateur inattentif... mais à force de faire des dessins de Modigliani à moitié prix, il s'est fait prendre, ce qui l'a rendu célèbre ! 
Et aujourd'hui on trouve même des faux tableaux soi-disant signé Elmyr de Hory, puisque les Elmyr cotent ! Un blog lui est consacré par un certain Mark Forgy (forge en anglais veut dire contrefait !(Marque Contrefaite) !!!! et de 3 !
Ou la mise en abîme de l'art contemporain !
C'est sans aucun doute un précurseur par le choix déterminé d'un cabotinage médiatique entre citation et répétition. Il prétendait à 1000 toiles contrefaites... l'exposition n'en a retrouvé qu'une trentaine... ce qu'il aurait facilement expliqué puisque ses faux sont si bien faits que ce sont des vrais ! Elèmentaire, mon cher Watson !
Elmyr de Hory mythomane comme de nombreux artistes. 
Et si Elmyr de Hory le faussaire génial n'était qu'une fiction auto-proclamée ?