Follow by Email

jeudi 6 septembre 2018

"Diane de Cicco 1918-2018"

Huit jours de tranchées, 
huit jours de souffrance,
Pourtant on a l'espérance
Que ce soir viendra la r'lève
Que nous attendons sans trêve.
Soudain, dans la nuit et dans le silence,
On voit quelqu'un qui s'avance,
C'est un officier de chasseurs à pied,
Qui vient pour nous remplacer.
Doucement dans l'ombre, 
sous la pluie qui tombe

Les petits chasseurs 
vont chercher leurs tombes.

Adieu la vie, adieu l'amour,

Adieu toutes les femmes.
C'est bien fini, c'est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C'est à Craonne, sur le plateau,
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C'est nous les sacrifiés !"