Follow by Email

vendredi 7 septembre 2018

Chambardement annoncé au Ministère de la Culture....

La méthode de Françoise Nyssen semble maintenant éprouvée... 
Les directeurs d'établissement public liés aux Arts Plastiques ont l'air d'apprendre le jour de leurs départs qu'il ne seront pas renouvelés !

Après le non-renouvellement du directeur des Beaux Arts de Paris, le peintre Jean-Marc Bustamante pris dans des polémiques "#MeToo", c'est au tour de Murielle Mayette-Holtz, directrice de la Villa Médicis de Rome, de faire ses valises. Ancienne actrice et administratrice de la Comédie Française, sa nomination à Rome, en remplacement de Eric de Chassey, par Emmanuel Valls dont elle était réputée être une proche, déclencha une polémique pour son incompétence "notoire" en arts plastiques historiques ou contemporains. Sa direction ne semble pas avoir été particulièrement appréciée ni par sa tutelle ni par les pensionnaires ni par les romains(1).

Un point commun, ils ont été tous deux élus à l'Académie des Beaux-Arts en 2017, ce qui n'a pas l'air de porter chance !

En tout cas, de nombreux postes sont à pouvoir : aux Beaux-Arts de Paris où la rentrée se fait en pilotage automatique sans direction, au Musée d’art contemporain de Lyon, au Centre d’arts plastiques contemporains (CAPC) de Bordeaux, et au Palais de Tokyo où le mandat de son président, Jean de Loisy, prend fin mi-2019, mais dont Le Monde annonce son départ anticipé et le grand jeu de chaises musicales du monde de l’art... France-Culture parle d'une quinzaine de postes a pouvoir... le poste de directeur du Jeu de Paume est ouvert à concours, date de dépôt des candidatures, avant le vendredi 14 septembre.


Le ministère annonce une "réflexion" ouverte sur l'avenir de la Villa Médicis confiée à Thierry Tuot pour « renforcer la capacité de la France à attirer et à promouvoir la scène française d’art contemporain et les meilleurs talents artistiques du monde entier qui la choisissent pour créer » tout en redéfinissant ses missions « en s’appuyant sur toute la richesse de son histoire et des liens étroits tissés entre la France et l’Italie » ? Va-t-on vers des coupes budgétaires sévères, comme le demande la Cour des Comptes en particulier pour Rome ? Est-ce la réforme annoncée par Thierry Tuot, président de Paris-Sorbonne et président de l'Académie à Rome qui se met en place, avec la tutelle doctorale de la Sorbonne ou de Paris Sciences et Lettres (PSL) sur les Beaux-Arts et Rome ? A la demande d'Emmanuel Macron, depuis juin, Thierry Tuot est chargé d’établir « une cartographie des résidences, publiques et privées », afin de « partager un diagnostic complet » des « forces » et « faiblesses ». Il proposera ensuite « un système national de sélection et d’orientation des artistes », mais aussi, « le cas échéant, la réorientation, la création ou la suppression de résidences en fonction des objectifs stratégiques du soutien de l’Etat ». Ceci dans l'objectif globale de la réforme de l'Action Publique intitulé "Cap 22"  qui souhaite « réformer les aides aux équipes artistiques », en augmentant « le taux de sélectivité », ou encore de «fusionner les comités d’experts » pour une baisse de 4 points de PIB de la dépense publique.

Par contre le concours de recrutement d'un webmaster (F/H) est ouvert aux Beaux-Arts de Paris, si cela vous dit, à lire sur le site de l'école.

1- Si Muriel Mayette-Holtz a su présenter le travail des "artistes-femmes" et favoriser la diversité des expressions artistiques, elle n'en a pas moins énervé certains pensionnaires en 2017, qui dénonçaient sa gestion approximative de la Villa, la faiblesse de sa programmation et le manque de mise en valeurs de leurs travaux. Mais surtout Muriel Mayette-Holtz décrochait le "yoyo-en-bois-du-Japon" en présentant en juillet 2018 une pièce de théâtre de Marivaux sur le parvis de la Villa, dans laquelle son mari le journaliste sportif Gérard Holtz jouait le rôle principal ! Vive le sport ! MM-H aurait mieux fait de demander que l'on lui sculpte les portraits de Bartali, Cipollini, Coppi, Gimondi, Pantani ... qui eux sont des légendes du tour de France !