Follow by Email

jeudi 28 juin 2018

De la défense des artistes...

La question de la défense des artistes a toujours hanté les Réalités Nouvelles, ainsi dans son (second) projet de manifeste Herbin proposait déjà de dépasser les limites trop rigide de son premier manifeste des Réalités Nouvelles de 1948 par des interrogations sur le statut de l'artiste, les recherches d'atelier et de lieu de travail.

En 1984,  Jacques Busse, président de l'association Réalités Nouvelles, publie dans le catalogue du 38e salon, une longue préface où il revient sur les démêlés des Réalités Nouvelles et du Comité  de Liaison des Associations d'Artistes avec les pouvoirs publics. Intitulée "Presque le Bonheur" il s'y félicite alors de l'attention que porte les pouvoirs publics aux artistes,  et de considérer les salons comme des viviers  !