Follow by Email

mercredi 2 novembre 2016

La Fin du Marché de l'Art ?

Vivons-nous les dernières heures du marché de l'art, tel qu'il est apparu et s'est développé au long du XXe siècle en France ? En tout cas, tout semble le laisser penser ...

 1 - En France, une série de scandaleS affecte les antiquaires spécialisés, les experts et les musées nationaux :   depuis le mobilier de la Chambre de Marie-Antoinette de Versailles à des commodes de Colbert pour le Louvre ( voir les dossiers de Connaissance des Arts), tout semble avoir été fabriqué récemment dans les années 1980-90 par d'excellents artisans au savoir faire intemporel...  sauf que les méthodes  scientifiques de l'OCBC (Office Central de lutte contre le trafic des biens Culturels) ont bien évolué... et qu'ils sont capables aujourd'hui de dater une planche de bois à 10 ans près.... oups encore une restauration...  Oui le mobilier XVIIIe, que l'on connait dans tous les livres d'art et dans les appartements de grand-mère, est en fait Restauration, au mieux.... parce que le vrai mobilier XVIIIe était peint en bleu, rose et blanc... rococo quoi ! Et donc l'OCBC retrouve les pigments fanés dans les vernis si le meuble est vraiment XVIIIe. Les alliages de bronze sont également analysés... Bref c'est le grand chambardement dans les boutiques, et... en fait (et de fait) la majorité des meubles dits XVIIIe vendus au XXe siècle sont.... XXe ou au mieux XIXe ! Sans même parler de l'escroquerie au faux Cranach , au faux Hals, au faux Orazio Gentilleschi (XVIe siècle) peint avec un lapus-lazzuli plein de baryum (XXe siècle) qui fut présenté comme authentique dans une exposition sur la couleur à la National Gallery de Londres !
Et on s'interroge sur la collusion entre conservateurs, antiquaires et politiques... qui savaient quoi ? ... qui est compétent réellement ? Les conservateurs de Musée sont-ils incompétents ou complices ?

Pour le mobilier-design des années 1930 et 1950,  il semble également qu'il puisse avoir été fabriqué dans quelques pays de l'Est depuis 1989 (affaire Bordeaux et autres...) etc....
Zéro plus zéro égale la tête au conservateur ?

Le Musée est un vaudeville disait le sage Motherwell.

Exit  donc le mobilier du XVIIIe siècle de la Biennale des Antiquaires 2016 à Paris ... Et bonjour les peintres de l'école de Paris... avec "Opera Gallery" qui présente Soulages et la galerie Daniel Templon, l'Ecole de Paris avec Vasarely et Buren ...
C'est plus un vaudeville, c'est Folleville !

2 - En Allemagne Angela Merkel a fait voté en Juillet une loi d'encadrement du marché de l'art qui limite à 300.000 euros les exportations sans passeport, quand les oeuvres de plus de 75 ans sont interdites d'exportation. Toutes les transactions doivent être déclarées au fisc. Quand au marché de l'art des Antiquités, il est dorénavant strictement encadré il faut avoir un double passeport celui de l'Allemagne et celui du pays d'origine de la dite antiquité pour pouvoir espérer le vendre. La Berlin Art Week semble prendre acte de tout cela et propose installations et interrogations figuratives autour de la première place d'expression des jeunes artistes... Internet !
Quelques semaines plus tard on apprend que les galeries berlinoises ferment ou repartent en province...

3 - En Suisse, à Singapour les ports-francs sont successivement fermés... depuis l'affaire tentaculaire et protéiforme Bouvier - Rybolovlev....  Le R4 (pôle des arts plastiques) de l'île Seguin ) Paris qui était financé par Bouvier passe au main du groupe Emerige (promoteur immobilier)....  Le ministre des finances Michel Sapin demande la réglementation des ports-francs au G20 au nom de la chasse au terrorisme, ce qui semble acté pour les antiquités syriennes et irakiennes.

4 - Pendant ce temps Le Cipac enterre "le calumet de la paix"  (Le Cipac a été créée en 1997 pour soutenir la création et la diffusion de l’art contemporain en France) refusant de voir les régions et les collectivités locales coupées les budgets et subventions au Centre d'Art Contemporain... mais le Forum d'Avignon semble bien avoir du plomb dans l'aile... La ligne budgétaire des subventions départementales est systématiquement supprimée, le Musée des Confluences à Lyon en fait les frais. On entend même parler de fermer le Louvre-Lens qui semble être un éléphant blanc administratif mais qui serait sauver en recevant les œuvres mésopotamiennes d'Irak et de Syrie. Le ministère de la Culture annonce un budget en hausse de 5%... en y intégrant les crédits-impôts pour le cinéma et l'archéologie préventive !

5 - Le classement Artprice des 500 artistes contemporains les plus importants donne : 9 français pour l'essentiel issu du Street-Art, de Honfleur, un seul abstrait Bernard Frize... dans un marché mondialisé où la France ne présente plus que 2% des artistes ...

106 Robert Combas
121 Richard Orlinsky
200 Laurence Jenkell
247 Jacques Tardi (dessinateur de BD)
361 Nicole Eiseman
387 Speddy Graphito
403 Philippe Pasqua
415 Bernard Frize
438 Jean-Baptiste Bernardet

Une question les connaissez-vous tous ?

6 -  Au final, les "Big Datas" commencent à produire leurs effets sur le marché de l'art... ainsi avec Artrank qui propose un algorithme de suggestions d'achats sur des oeuvres "soi-disantes" sous-côtées, ou le site web artsy dont l'algorithme vous propose en outre de trouver des oeuvres votre goût en galerie, le logiciel Art fraude Insights prétend lui reconnaître les vrais des faux, les vrais Pollock des faux... tout en vous proposant des copies 3D "fidèles" avec Verus Art ! ... tentant de répondre par des algorithmes "magiques" à toutes les remarques précédentes....

Sotheby's rachète la base de données Mei Moses qui concerne 45000 œuvres d'art répertoriées,  de toutes époques  et accessible qu'à leurs employés et clients, qui devrait permettre de les classer/déclasser et de proposer un service financier sur datas fermés.

Et si aux USA et en Angleterre, on s'interroge beaucoup sur les effets du Brexit, on s'y interroge aussi sur les effets de ces algorithmes, si la machine choisit à votre place, le summum de l'art ne serait-il pas, de ne pas collectionner ?

Par ailleurs les galeries de Los Angeles sont attaquées (et dégradées) au nom du refus de la gentrification...