Follow by Email

vendredi 22 avril 2016

Que se passe-t-il donc, dis-don ?

Curieuse information parue dans les Inrocks, 22 avril 2016 sous la plume de Claire Moulène qu'il faut féliciter pour sa curiosité...

Les dossiers de candidature pour la nomination de l'artiste représentant la France pour la prochaine Biennale de Venise 2017 sont clos depuis le 4 avril. Le dossier doit présenter un duo un artiste et commissaire, c'est le principe. Différents dossiers sont arrivés. Mais là... il y a un dossier qui comporte bien un artiste Bertrand Lavier (67 ans) qu'on ne présente plus et ..... 12 co-commissaires d'exposition (!) :

dont deux curators-executives (commissaires exécutifs) :


Nicolas Bourriaud, 51 ans ex directeur du Palais de Tokyo, de l’Ensba Paris (actuellement à la préfiguration du Centre d'art de Montpellier métropole)

Eric Troncy 51 ans, co-directeur du Consortiulm de Dijon et directeur de la revue Frog (Art, architecture)


et de dix supporting curators (dixit) (commissaires-secondaires)


Martin Bettenod, 50 ans directeur de la Fondation Pinault, ancien directeur de la FIAC et marchand d'art.

Suzanne Pagé, 70 ans ex directrice au MamVParis, aujourd’hui à la tête de la Fondation Vuitton

Xavier Douroux, 60 ans co-directeur du Consortium, centre d'art de Dijon avec Eric Troncy ;

Jean-Hubert Martin, 71 ans ex-directeur, du Musée national d’art moderne et commissaire de Affinités Insolites au Grand Palais

Chiara Parisi, 47 ans, directrice de la Monnaie de Paris qui prépare une exposition Bertrand Lavier

Hans-Ulrich Obrist, 47 ans co-directeur des projets internationaux de la Serpentine Gallery (Londres).

Catherine Millet, 68 ans directrice d’Artpress, critique et écrivaine

Stéphanie Moisdon, 49 ans directrice des masters à L’Ecal (Genéve)

Bernard Marcadé, 68 ans critique d’art émérite, (et le frére à Jean-Claude...)

Olivier Zahm, 53 ans directeur de la revue Purple, revue de mode et de photos.


Sachant que le commissariat général de la 57e Biennale de Venise a été confié à la conservatrice du Centre Pompidou Christine Macel 47 ans ? Pourquoi ce "très beau monde" de l'art qui fait la pluie et le beau temps dans les institutions françaises depuis 30 ans, a-t-il eu besoin de se présenter grouper, de trouver des parrains ? "Pour choisir une oeuvre", comme le dit Eric Troncy ? Pour refuser les conditions du concours, comme le suggère la journaliste des Inrocks ? De quoi cette attitude est-elle le nom ? Craignent-t-ils la nomination d'un artiste et d'un commissaire "du dehors" ? Plus jeune ? Nouveau ?


Dans tous les cas, il semble bien qu'il y ait quelque chose de pourri au royaume de Danemark ? Que se passe-t-il ?

Et qu'en pense Susie ...


En attendant voici pour rappel l'appel du concours de l'Institut Français:

Appel à candidatures pour la présence française à la 57e Biennale internationale d’art de Venise (2017).

Le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international et l’Institut français, opérateur du Pavillon français, lancent un Appel à projet pour le Pavillon français de la 57e Biennale internationale d’art de Venise 2017.

L’appel à projet concerne toutes les pratiques artistiques dans le champ des arts visuels et notamment les plus actuelles.

Il s’adresse à un(e) artiste, citoyen(ne) français(e) ou résident(e) permanent(e) en France depuis au moins 5 ans.

L'artiste retenu produira de nouveaux travaux spécialement conçus pour le Pavillon français.

PROCÉDURE DE SÉLECTION

Les propositions seront examinées par un comité de sélection représentatif de la diversité des acteurs de la scène artistique nationale. Ce comité est composé de quatre membres institutionnels, deux représentant le ministère des Affaires étrangères et du Développement international et l'Institut français et deux représentant le ministère de la Culture et de la Communication ainsi que de cinq membres extérieurs.

Présélection : Le comité de sélection, après avoir examiné l’ensemble des propositions et délibéré, retiendra trois propositions.
Sélection finale : A l'issue de ses délibérations, le comité transmettra les trois propositions retenues aux ministres de la Culture et de la Communication et des Affaires étrangères et du Développement International, qui choisiront l'artiste retenu(e).

La sélection tiendra compte de :

1. La carrière de l’artiste
2. La qualité artistique de la proposition
3. La qualité de l’équipe constituée autour de l’artiste
4. La capacité à mettre en place une exposition d’envergure internationale
5. L’adaptation de la proposition au contexte de la Biennale de Venise
6. La viabilité financière et logistique du projet dans le cadre des ressources disponibles
7. La capacité à associer des partenaires financiers ou logistiques extérieurs



Mise à jour .... du 2 Mai...


Finalement le verdict est tombé... ce sera Xavier Veihlan en duo avec le nouveau directeur du Mamco de Genève Lionel Bovier (pas Bouvier du port franc de la même ville) et Christian Marclay (plasticien/musicien)qui vont mettre en place un projet de pavillon français musical sous forme de studio d'enregistrement interactif et chaotique.


Pour mémoire, on se souvient que Xavier Veilhan(1963) a fait un procès (qu'il a perdu) en 2013/2014 contre le sculpteur Richard Orlinski (1966) pour ... parasitage commercial !