Follow by Email

dimanche 9 décembre 2012

Problématique pour un Jury


Robert Delafosse et Héloïse Guyard
Le Secrétariat avec Joel Trolliet











Plusieurs centaines de dossiers à voir, à regarder, à soupeser, à évaluer, autant de peintures, d'attitudes qui donnent à penser, à réfléchir voici le programme d'un des jurys des RN. D'abord une remarque, le comité - dans sa grande sagesse - avait demandé que les dossiers proposés soient présentés sur papier (en "print" comme on dit). Parce que de nombreux artistes, hélas, ne savent pas se servir, ni présenter correctement des images en basse def, sans parler des incontournables problème de standard incompatible !

Pierre Mathieu synthétise les votes
Or les images qui nous ont été présentées relèvent d'une chaîne de production qui ne dit pas, son nom une filière quasi-industrielle dont les RN sont, alors dans le flux que renforce internet, un tamis un filtre entre maintien et évolution de l'identité du Salon.
Certains des refusés se demanderont pourquoi "pas moi ?", voici les réponses... éliminés les dossiers figuratifs et ceux bâclés ! Refusés les dossiers dont les images analogues nous ont été proposées, 5, 6 ... ou 10 fois. Peintures dont les recettes et les poncifs sortent des journaux "de pratique pour amateurs". Aussi celles faites de citation de Pollock, de Soulages et surtout de ... Klimt ! Shéma directeur en carrés débordants et juxtaposés Noir, Blanc, Gris, Rouge ou qui - plein de couleurs bariolées - ressemblent à des champs d'oeillets. Matiérisme noir et blanc inspiré de l'école espagnol de Cuenca, que conjugue un langage néo-aborigène ethnique. L'inclusion de feuilles d'or (en cuivre) marque ces flux d'une méconnaissance complète de l'histoire des Réalités Nouvelles alors que ces mêmes poncifs mis à l'épreuve de procédés nouveaux auraient peut-être provoqués de nouvelles formes ! Bien sur la méconnaissance flagrante des procédés techniques de la peinture à l'huile, et même de l'acrylique amène les candidats à des gestes uniques, répétés, rabâchés en un "Ostinato Furioso". C'est en effet, une réflexion sur les procédés de l'image en ces temps de perceptions numériques qui manquent. Ce fut l'occasion d'un débat houleux - viril mais correct - au sein du Jury entre partisan du particularisme de l'image peinte et de son langage et par les tenants de la déconstruction de celle-ci par le numérique dans le flux incessant d'une époque amnésique ou sans mémoire vive ?

Celia Middlemiss et Pierre Michelot

Jeanne Charton
Mohamed Akhsous et Guzrani complice
Chantal Mathieu

Criss Cusson et Diane di Cicco

Robert Delafosse attentif
Les bulletins de Vote dépouillés