Follow by Email

samedi 11 avril 2020

Covid-19 et après...

capture d'écran du Washington Post,
décrivant la précarité des artistes
aux USA, le 25/04/2018
Le Moca de Los Angeles a licencié son personnel non-nécessaire, gardiens, service pédagogique et guides. Le Guggenheim de New York qui annonce 10 millions de dollars de pertes licencie et met en congé son personnel, la direction du musée réduisant leurs salaires. Le Whitney museum pour sa part annonce une perte de 7 millions de dollars et licencie 76 employés. Le Broad de Los Angeles licencie 130 employés et MoMA PS1 47 de de son équipe de 67 personnes. L'impact de la crise du Covid-19 sur le système des musées américains qui fonctionnent sur des donations est attendu comme considérable. Si tous les musées ont fermé ou annulé leur exposition, les 3/4 d'entre eux, les plus fragiles, ne devraient pas rouvrir du tout. Le système des galeries devrait lui aussi en être impacté sévèrement. Interrogation sur l'avenir des foires et autres biennales qui se reportent instamment au mieux en septembre comme la Foire de Bâle. Le système des foires commerciales apparu en 1967 et sa farandole autour de la terre est remis en question au profit d'une dématérialisation complète du monde de l'art... vers son moment Instagram !

En France pour accompagner les artistes et professionnels des arts visuels dans la crise provoquée par l'épidémie du COVID-19 et dans le contexte de l’état d’urgence sanitaire, le Centre national des arts plastiques le CNAP propose de nouvelles mesures de soutien dans le cadre du plan d’action annoncé par Franck Riester, Ministre de la Culture le 18 mars et complété vendredi 27 mars 2020 par la création d'un fonds d'urgence devant compenser exposition annulée tant pour les artistes et les organisateurs avec une aide exceptionnelle de 1500 euros avec report de charges et de loyer pour les artistes, 500 000 euros dans un fond de secours et un budget d'acquisition de 600000 euros pour soutenir les galeries. Tout renseignement sur https://www.cnap.fr/

Le monde d'après devrait ressembler au monde d'avant mais... on oublie si vite... en plus dur !