Follow by Email

dimanche 3 juin 2012

voir Per Kirkeby ...

La rétrospective de Per Kirkeby vient de se clore au Bozart de Buxelles ( exquis acronyme du Musée des Beaux-Arts). Pour ceux qui ne l'ont pas vu, Internet et YouTube sont un excellent moyen de se faire une idée de l'oeuvre du danois venu exposer au Salon des Réalités Nouvelles en 2007. On connait l'oeuvre de Per Kirkeby faites d'observations de formes et structures géologiques, et naturelles assemblées qui s'opposent à des images lues dans des livres sur la toile, travail qui n'est pas sans évoquer les pierres de lune tant appréciés des mandarins chinois. Ce peintre cultivé (dans une des vidéos ci dessous on peut voir sa vaste bibliothèque plus de 600 livres - ou son cabinet de curiosité -  et son atelier) souhaite pratiqué un art "illisible", en un sens "invisible", "image muette", "comprise que par les yeux", dont les "peintures doivent rester énigmatiques". Il définit ainsi la peinture comme "non seulement un objet artisanal soumis aux modes passagères. Une vraie peinture est hors du temps. Et hors de l'idée de goût. Les "vraies" peintures sont étonnamment fuyantes par la forme aussi bien que par le goût." 





Dans la première le peintre Per Kirkeby commente (en anglais) sa rétrospective autour de la notion de nature et de culture




Dans la seconde le peintre Per Kirkeby (en danois)  présente son atelier - bibliothèque... et l'expo !

L'exposition présentait également en annexe les peintures figuratives dites "norvégiennes" de Kurt Schwitters (RN 1946) en contre-point à l'oeuvre de Per Kirkeby.. . réflexion ouverte sur la place de l'artiste d'avant-garde qui pratique en parallèle une pratique traditionnelle du paysage.. question qui interpelle Kirkeby : "Schwitters est aussi l'artiste d'une double rupture du style. Il y a d'abord eu Dada - ce que nous considérons comme une modernité canonique - et plus tard les circonstances l'ont poussé à une rupture encore plus radicale avec le bon goût et le style. Et ces tableaux peints en Norvége sont excatement ceux que je considére comme une note marginale dans ma propre approche."

Una attitude esthétique qui semble en écho aux différentes têtes de chapitres du film de Lars Van Trier "Breaking the Waves" réalisées par Per Kirkeby !

 Nature, maison de bois, paysages de lande, ciel, orage, etc ...  le tout sur fond de radio FM



La peinture "abstraite" de Per Kirkeby où nature et culture s'opposent, se veut hors de la mode, hors du "Zeitgeist" mais n'apparait-elle pas  alors comme une réactualisation du "Sturm und Drang" de la tempête et des passions du romantisme naissant ?

Les citations sont extraites du catalogue de l'exposition.