Follow by Email

mercredi 31 août 2016

PROCHAIN SALON RN 2016


Invités : 


Jeunes Artistes des Ecoles des Beaux Arts



Abstract Project 3/4 RN 70e Anniversaire

Prochaine Exposition : Les années 80 REHAB

Abstract Project Paris 11 e
Troisième  Exposition : “ REHAB - Les Années 1980/90 ” 

 Exposition #32 du 29/09 au 15/10/2016
vernissage le mercredi 28 septembre 2016







Pour célébrer les 70 ans de la naissance du Salon des Réalités Nouvelles, quatre expositions proposent de revisiter l’histoire du salon en accompagnant les archives du Salon d’œuvres des artistes  du Collectif d’aujourd’hui.
Après « 1939/1959 le gang de l’abstraction avant , 
et  «Après La Révolution Culturelle, le Haricot" ! »,  
voici  « REHAB, les années 1980/90 »

#32
Réalités Nouvelles 70 ans [3/4]

REHAB, les années 1980/90

Vernissage mercredi 28 septembre de 18h à 21h

29 septembre au 14 octobre 2016

​​​​​​​Mohammed AKSOUH • Claude AUGEREAU
Roger BENSASSON • Charles BÉZIE
Anne BROCHOT • Olivier DI PIZIO 
Michel-Jean DUPIERRIS • Paul-Henri FRIQUET
Michel GEMIGNANI • Isabelle GIROLLET 
Jean François GUZRANYI • Sylvie JORAJURIA-DUPIERRIS
Pascal MAHOU • Maria MANTON
Celia MIDDLEMISS • Louis NALLLARD 
Henri PROSI • Jun SATO 
Jacques TISSINIER • Joël TROLLIET



L’exposition “REHAB” propose d’interroger la définition du Salon des Réalités Nouvelles tel que le peintre Jacques Busse le définit comme « le lieu de la permanence de l’abstraction jusqu’en ses marges ».

A la fin des années 70, le salon semblait s’échouer. Aussi les statuts de l’association sont profondément rénovés par Jacques Busse, le nouveau président, en 1984. Il mène une action concertée vers le président de la République François Mitterrand et le cabinet du ministre de la Culture Jack Lang. Réalités Nouvelles devient un lieu dédié à la ” permanence de l’abstraction ”, c’est à dire à la défense des artistes abstraits français qui ne sont pas élevés “ sous les hospices de Beaubourg ”. Busse secondé par Maria Manton, Louis Nallard et Joël Trolliet mènent une action de réhabilitation des artistes français des années 50, ceux qui avaient 20 ans en 1950 et qui ont alors entre 50 et 60 ans en 1980 ; il s’agit d’organiser un groupe homogène centré, des amis Claude Augereau, Olivier Debré, Michel Gemigniani, Louttre.B, De Margerie sont présents,  des élèves Nicolas Alquin, Damien Cabanes, Olivier Di Pizio, Christophe Duvivier, Chen Zhen, … y font leurs premiers pas mais le but du salon est d’abord de SE défendre. Henri Prosi vient recréer une section géométrique autonome autour de la figure de André Stempfel et de Aurélie Nemours. La crise de 1990 achevant de marginaliser le marché de l’art parisien, la défense de la «peinture-peinture » est au cœur du projet (l’abstraction est définie comme la peinture en elle-même), dans un moment ou celle-ci est rejetée des institutions françaises qui avec dix ans de retard appliquent le programme de l’avant-garde américaine des années 70, de la mort de la peinture ! 
Un ami des peintres codicologue et archiviste  Guy Lanoé devient président de l’association. Il tente de sortir le salon de ses querelles intestines ! Son action est  efficace, il ouvre une nouvelle période et marque le rétablissement économique du Salon et une nouvelle réception de l’abstraction dans la société. Le salon est sauvé… REHAB !

Actualités

#30 - Où es-tu ?

Jean-Pierre Bertozzi

Vernissage le mercredi 7 septembre de 18h à 21h
7 - 10 septembre 2016


L’œuvre éphémère conduit le spectateur comme observateur mais aussi comme témoin de cette qualité.  La mémoire de celui qui en sera touché émotionnellement prolongera l’avenir de cette œuvre vouée à disparaître matériellement. L’offre d’un parallèle temporel entre la disparition d’un être aimé et l’érosion de l’horloge. Entre mémoire et oubli.

Sur ce travail mural la mise en avant est une association sensible entre la présence de l’absence et l’absence d’une présence. Entre l’inachevé et le construit, entre des formes rectilignes et des formes courbes, entre ce qui est droit et solide et ce qui est arrondi et flexible.

Les différents panneaux suggèrent également un cheminement relationnel rempli de vides et de pleins comme pour capturer des moments vécus et non vécus, comme pour saisir un temps donné à partir de compositions sans corporalité.



Bastien Joussaume
L’Atelier Chroma est un espace de création et d’exposition en art contemporain situé à Saoû dans la Drôme. L'Atelier Chroma sera ouvert en septembre les vendredis et samedis après-midi [excepté le 10]. Bastien Joussaume vous y accueillera de 14h à 19h.

Belle arrière saison.


















dimanche 28 août 2016

Actualités

* Deux vernissages Norman Dilworth : le 15 septembre à LILLE (Dominique Szymusiak, conservatrice honoraire du Musée Matisse du Cateau nous fait l'honneur et le plaisir de présenter l'exposition dans un lieu extraordinaire Le Couvent des Dominicains , 7 avenue Salomon, à Lille et le 22 septembre dans les deux espaces de gimpel & müller.
L'artiste sera présent aux deux manifestations

galerie gimpel & müller
12 rue guénégaud
75006 paris
+33 (0)1 77 16 06 01 nouveau numéro / new number / neue Nummer
+33 (0)6 16 81 71 49
www.gimpel-muller.com
www.arthemuse-normandie.fr




*



*




Actualités

Dernier Week-end à Etoutteville RN Hors les Murs en Pays de Caux

A voir  sur place jusqu'au 29 Août  2016




ou à découvrir ou re-découvrir sur le site 70 ans de RN 1946-2016



Robert Delafosse





Factory 49