Follow by Email

samedi 18 juin 2016

BILIOTHÈQUE KANDINSKY
Musée national d'art moderne/CCI, Centre Pompidou

23 JUIN 2016

OUVERTURE DE L'UNIVERSITÉ D'ÉTÉ de la BIBLIOTHÈQUE KANDINSKY



Brion Gysin, William S. Burroughs, Untitled (p. 180) (circa 1965),
tirage argentique, tapuscrit, lithographie et collage typographique sur papier, 22.23 x 17.15 cm. Acquis avec le soutien de Hiro Yamagata Foundation.

Brion Gysin © Avec l'aimable autorisation de la Galerie de France ; William Burroughs © Droits réservé ; Image ©Los Angeles County Museum LACMA

La Bibliothèque Kandinsky du Musée national d'art moderne/CCI vous invite à l'ouverture publique de la troisième édition de l'Université d'été :

« LES SOURCES AU TRAVAIL. Bricolage et contre-cultures à l'ère de la reproductibilité technique, 1950-1970 »



Mots d'ouverture :

Serge LASVIGNES, Président du Centre Pompidou et

Bernard BLISTÈNE, Directeur du Musée national d'art moderne/CCI



Conférence inaugurale :

"Before and After 1968: The American Counterculture and the Problem of Historical Continuity"



donnée par

Fred TURNER, Harry and Norman Chandler Professor in Communication, Stanford University



JEUDI, 23 Juin 2016, à partir de 18h30

Bibliothèque Kandinsky, Centre Pompidou, Niveau 3



Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Réservation obligatoire à l'adresse : reservation.bibliothequekandinsky@centrepompidou.fr



Depuis les années 1960, on a habituellement décrit le phénomène de la contre-culture comme une forme de rébellion contre la société américaine, industrielle et militarisée. Plus récemment, certaines lectures ont laissé croire que l'ascension du régime Reagan a réussi à enterrer la contre-culture, tout en remplaçant sa quête pour une communauté authentique par les marchés solitaires du néolibéralisme. Dans les deux cas, la contre-culture semble être en dehors du mode de vie américain. Cette intervention va à l'encontre de ces lectures. Dans un premier temps nous allons retrouver les traces profondes de la contre-culture dans la politique personnaliste de la culture américaine dans la deuxième moitié du siècle. Ensuite, elle va analyser le déplacement de cette politique dans le cadre néolibéral contemporain. A partir de ces continuités, nous devrions penser la contre-culture comme une séquence parmi d'autres dans une longue histoire des soulèvements romantiques et de s'interroger comment et pourquoi ces bouleversements persistent à réapparaître.



Since the late 1960s, many have described the counterculture as a generational rebellion against an industrialized, militarized, mid-centuryAmerica. In more recent years, many have also imagined that the rise of Ronald Reagan somehow buried the counterculture, and replaced its search for authentic community with the lonely markets of neoliberalism. In both cases, the counterculture seems to stand outside the main stream of American life. This lecture will argue that such a view is mistaken. First, it will trace the deep roots of the counterculture's person-centered politics in mid-century American thought. Second, it will track the migration of that mode of politics into the neoliberal workplace of today. Taken together, the lecture concludes, these continuities suggest that we should think of the counterculture as one in a long sequence of Romantic uprisings and begin to ask how and why such tumults so persistently recur.





Professeur renommé en histoire des medias, Fred Turner est l'auteur de plusieurs travaux sur le rapport entre les medias et la culture américaine après la Seconde Guerre mondiale et notamment du « From Counterculture to Cyberculture: Stewart Brand, the Whole Earth Network, and the Rise of Digital Utopianism » (trad. fr. « Aux sources de l'utopie numérique : de la contre-culture à la cyberculture : Stewart Brand, un homme d'influence », Caen, 2012). Il a enseigné à l'Université de Harvard et au MIT et occupe actuellement la chaire Harry and Norman Chandler Professor in Communication à Stanford University.



Fred Turner is one of America's leading media historians. He is the author of several books about media and American culture since World War II, including the award-winning From Counterculture to Cyberculture: Stewart Brand, the Whole Earth Network, and the Rise of Digital Utopianism. He has taught atHarvard University and MIT, and is currently Harry and Norman Chandler Professor in Communication at Stanford University.





L'Université d'été de la Bibliothèque Kandinsky est un programme du Musée national d'art moderne – Centre Pompidou qui se déroule dans l'espace public de présentation des collections permanentes. Elle a pour objet les sources de l'art moderne et contemporain : archives, documentation écrite, photographique ou filmique, témoignages, mais aussi d'autres formes d'appropriation artistique et de production documentaire. Format interdisciplinaire, l'Université d'été de la Bibliothèque Kandinsky réunit des jeunes chercheurs : historiens et historiens de l'art, anthropologues et sociologues, artistes, critiques, commissaires d'expositions, qui s'engagent pendant dix jours dans un travail collectif sur les sources avec des professionnels de l'art et des universitaires. En écho immédiat avec l'exposition du Centre Pompidou sur la Beat Generation, l'Université d'été de la Bibliothèque Kandinsky prolongera la proposition expographique par un débat critique, tout en élargissant le propos aux paysages des contre-cultures et aux laboratoires intellectuels et artistiques qui les ont suscitées.

The Bibliothèque Kandinsky's Summer University is a Centre Pompidou research program installed on the very premises of the museum. It focuses on modern and contemporary art primary sources: archives, documentary materials (both written and visual), interviews, records as well as new forms of artistic appropriation and documentary production. Interdisciplinary in format, the Summer University brings together young researchers: historians, art historians, anthropologists, sociologists, artists, critics and curators which share a collective reflection with art professionals and various scholars around source materials. It will be held in the museum's space all around a conference table acting at the same time as an exhibition device displaying documents. In extension to the Beat Generation exhibition hosted by the Centre Pompidou starting with June 2016, the Bibliothèque Kandinsky Summer University reactivates the discussion around the multiplicity of countercultural expressions and around the intellectual hubs that have generated them.

Pour le comité de pilotage:

Didier Schulmann, conservateur, Bibliothèque Kandinsky, MNAM/Centre Pompidou

Philippe-Alain Michaud, conservateur, MNAM/Centre Pompidou

Mica Gherghescu, chargée du développement des services à la recherche, Bibliothèque Kandinsky, MNAM/Centre Pompidou ; assistée par Anahelena Arevalo et Caroline Ziani

Enrico Camporesi, attaché de conservation, MNAM/Centre Pompidou



www.centrepompidou.fr

http://carnetbk.hypotheses.org/category/universite-dete

http://fredturner.stanford.edu/