Follow by Email

mardi 3 mai 2016

art contemporain dénouement des positions internationales

L'affaire Bouvier - du nom du gérant des ports-francs de Genève/Singapour/Luxembourg - commence à montrer ses effets. Les marchands et collectionneurs dénouent leurs positions en Suisse, et rapatrient leurs stocks, pour les anglais aux ports-francs de Londres ou dans le nouveau port-franc du Delaware (inauguré en octobre 2015) à deux heures de New York, pour les transactions en dollars. Apparemment chacun semble rentrer dans ses pénates et juridictions nationales ;  parmi ces déménagements 45 caisses d'antiquités étrusques et romaines volées ont été rendues à l'Italie le 11 janvier dernier.

Le dénouement des positions concerne aussi des musées,  le MET (Metropolitan Museum de New York) avec un déficit de plus de 10 millions de dollars, annonce un plan de licenciements et devrait renoncer à ses expositions d'art contemporain pour se concentrer sur ses collections classiques en évitant les expositions temporaires aux primes d'assurance trop élevées. Le MoMA (Museum of Modern Art) fait lui aussi l'objet d'un plan de restructuration avec un plan de départ volontaire pour les employés âgés de plus de 55 ans face à un déficit similaire trop élevé . Et ce bien qu'il est reçu un don de 100 millions de dollars de David Geffen ( propriétaire du studio Dreamworks et plus important collectionneur de peinture américaine d'après-guerre Pollock, Rothko, Rauschenberg... ) pour le projet d'agrandissement du MoMA.

En attendant la fondation Pinault rentre à la maison, s'installer à la Bourse du Commerce après son périple, sous l'augure picturale des fresques d'Evariste-Vital Luminais, le peintre des fameux "énervés de Jumièges"....  deux paralysés flottant à la dérive sur la Seine  !

And last but not least, la justice américaine poursuit la fraude à la TVA sur les ventes d'oeuvres d'art...