Follow by Email

vendredi 6 mars 2015

Le Geste Graphique





CINÉPLASTIQUE.
INTRODUCTION A LA CINÉPLASTIQUE. LE GESTE GRAPHIQUE
VENDREDI 6 MARS, 12h,  CINEMA 2
ENTRÉE LIBRE


Hans Namuth, Jackson Pollock
© Centre Pompidou, MNAM-CC
























« Cinéplastique » est un cycle de séances pédagogiques portant sur un cursus d'enseignement à la croisée de l'histoire de l'art et des images animées, conçu en partenariat avec l'Université Paris-Sorbonne. Arnaud Maillet, Maître de conférences, présente et commente les films et vidéos issus des Collections du Centre Pompidou, dans leur format original.

Hans NAMUTH & Paul FALKENBERG, Jackson Pollock, 1951, film 16 mm couleur, sonore, 10'14''
François CAMPAUX, Henri Matisse, 1946, film 16 mm, noir et blanc, sonore, 22'
Paul HAESAERT, Visite à Picasso, 1949, film 16 mm, noir et blanc, sonore, 20'18''
Anonyme, [Kandinsky en train de peindre] , s.d., film, noir et blanc, silencieux, 2'49''
Gary HILL, Picture Story, 1979, vidéo, NTSC, couleur, sonore, 6'27''.

Programme détaillé pour 7 séances : http://www.culture.paris-sorbonne.fr
Retrouvez les films de la Collection du Centre Pompidou à l'espace Collections vidéos, films,

La prochaine séance prévue le 6 mars 2015 portera sur le thème du geste graphique et la Bibliothèque Kandinsky programme, à cette occasion, quatre films ayant marqué l'histoire du film sur l'art :

-Visite à Picasso de Paul Haesert, réalisé en 1949, où la vie du peintre est portée à l'écran au moyen d'un ingénieux système permettant de suivre la gestualité et les mouvements de l'artiste aux prises avec la naissance d'une œuvre. Picasso y peint derrière une vitre dont la transparence nous permet d'observer l'évolution de sa composition. 

-Jackson Pollock réalisé en 1951 par Paul Falkenberg et Hans Namuth. Le film reprend le système de visionnage à travers la vitre qui cette fois est placée au sol afin de respecter la technique du dripping de l'artiste qui plaçait ses toiles au sol au moment de les peindre. Chaque hésitation devient visible pour le spectateur : après une première tentative sur verre l'artiste insatisfait efface son tableau pour en recommencer un autre. 

-Henri Matisse de François Campaux réalisé en 1946. La caméra suit le processus créateur geste par geste et l'œuvre se crée sous le regard du spectateur pendant la fameuse séquence du ralenti. On peut ainsi ressentir jusqu'aux doutes, aux hésitations et aux repentirs de l'artiste.

-Enfin un film inédit de Vassily Kandinsky, véritable témoignage historique, montrant l'artiste en train de peindre un tableau qui est montré fini en tout début de film.

La séance aura lieu dans la salle Cinéma 2 (niveau -1) du Centre Pompidou, Place Georges Pompidou, 75004 Paris, à partir de 12h. Entrée libre (dans la limite des places disponibles)