Follow by Email

mardi 31 décembre 2013

Poésie puissance

La disparition des antiquaires d'art semblent un phénomène constaté à New York, ou ils sont remplacés par les ventes en lignes. Pour les beaux objets, les salles de ventes font les transactions. A lire dans un article du New York Times du 5 Décembre 2013 de Eve M.Kahn.


Gros temps sur Beaubourg, avec vaste système dépressionnaire avec plusieurs minimum, vent force de 5 à 6 sur le Centre Pompidou,  la conservatrice du Musée d'Art Moderne Catherine Grenier a été "conservée" après avoir été un temps "mise à pied", y'a com' qui dirait du tangage et du roulis dans les hauts bancs ?

Sinon on a appris par le blog de Lunettes Rouges, le fonctionnement de la modération sur la plateforme du Monde.... où la puissance de la poésie... en effet il semble que les messages poétiques soient systématiquement "modérés".... "Des sanglots longs bercent mon coeur d'une langueur monotone"  .... Et si la poésie était la grande puissance du XXIe siècle... extraordinaire révélation !



Une remarquable vente d'art abstrait à Londres...

Beaux succès pour les artistes passés par les "haras" des Réalités Nouvelles lors des ventes aux enchères d'Art Contemporain de Christie's et Sotheby's à Paris le 3 et 4 Novembre 2013.

Intitulée "Abstraction"  Sotheby's organise une vente d'oeuvres des peintres britanniques Peter Lanyon, (1918-1964), Roger Hilton (1911-1975), Patrick Heron (1920-1999), William Scott (1913-1989) ou encore Alan Davie (1920 -....)... tous ont exposé au Salon des Réalités Nouvelles et appartenaient à l'Ecole de St Ives, village fameux de Cornouailles ... tout au bout à l'ouest de l'Angleterre ...


Un conseil donc pour les "amateurs éclairés" suivez :



Nécrologie

Günther Förg, le peintre, architecte, photographe allemand né en 1952 est décédé le jour de son anniversaire le 5 décembre 2013. Menant une réflexion sur le Bauhaus, le modernisme en général son oeuvre picturale était marqué par l'utilisation de la grille et du geste automatique. Il restera aussi comme un cas étonnant d'un artiste apparu sur la scène du début des années 80, avec environ 5 expositions personnelles par an, pour avoir entre 1990 et 2000 prés de 20 expositions personnelles par an ... Il enseignait à Munich.

Jean Rustin, célèbre peintre figuratif pour ses nus violents et crus est décédé la veille de Noël 2013 à Paris à 85 ans. Il avait participé aux salons des RN dans les années 5O et 60 alors qu'il était un peintre abstrait au lyrisme contenu. 

Décès également du peintre et théoricien portugais de  l'abstraction géométrique Nadir Afonso à l'âge de 95 ans, il avait également débuté sa carrière d'artiste au Salon des RN dans les années 50 et il avait alors décidé de renoncer à l'architecture pour se consacrer à la peinture.

mardi 17 décembre 2013

Annonce : Recherche de Catalogues Anciens 1950, 1960

Monsieur Janos Kalmar, artiste-sculpteur ayant exposé aux Réalités Nouvelles, nous demande de faire part de sa recherche des catalogues RN des années suivantes qui sont épuisés :
 - 1948, 1949, 1950, 1951, 1952, 1954, 1955, 1956, 1959, 1960, 1961, 1962, 1964, 1965, 1966, 1968, 1970, 1972, 2005 et 2008
Si vous êtes en possession d'un ou de plusieurs de ces catalogues et que vous souhaitiez les lui céder prenez contact avec lui :
studio@janoskalmar.com

mercredi 4 décembre 2013

Dans le musée des Réalités Nouvelles...


Il fut un temps où le comité se questionnait devait-on créer un musée des Réalités Nouvelles ?
Où placer nos archives ? Nous avons répondu les archives à l'IMEC de Caen. Et pas de musée, cela fait cimetière. Mais nous avons notre Musée des Réalités Nouvelles, oui NOTRE (a nous, presque rien qu'à nous)... faites-y un tour ....  C'EST LE MUSEE D'ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS...
Avec son nouvel accrochage, flambant neuf... enfin...
Delaunay y est en gloire avec les dons des Réalités Nouvelles et les artistes des Réalités Nouvelles 50, 60, 70 y sont légions face à quelques figuratifs .... la rétrospective Poliakoff présente Même un catalogue 47 bien fatigué... mais bon...
Bref les Réalités Nouvelles ou les petits lapins bleus
de l'abstraction.... visite en rythme...